mercredi 17 mai 2017

Les délices de Tokyo, Duran Sukegawa

" Ecouter la voix des haricots " : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges dont sont fourrés les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d'embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu'elle lui a fait partager.

Sentarô paie encore le poids de ses erreurs passées en tenant une petite boutique où il vend des dorayaki sans âme qu'il fabrique lui-même. Se lever tôt, remonter le rideau, mélanger la pâte de haricots rouges à partir d'une base congelée, préparer sa pâte à beignets, ouvrir la boutique, sourire, supporter les lycéennes, sourire encore, même quand la pâte est critiquée, baisser le rideau, faire la caisse, les comptes et constater que la recette est maigre. Le sourire s'estompe. Pas le travail idéal. Mais ce n'est pas le pire. Le pire est le manque d'envie, de motivation. Le pire est de porter sa vie, de sentir ses épaules ployer sans que jamais son fardeau ne soit allégé. Ne lui reste que la boisson le soir, cette fidèle compagne.

Parfois, Sentarô fait le bilan de sa vie et seule une impasse se dessine devant ses yeux. Seul, dans un emploi qu'il n'aime pas, avec une patronne qu'il aime encore moins, il aimerait pouvoir se libérer. Redonner un second souffle à sa boutique peut être la solution. Une petite annonce et normalement, son futur sera radieux.

Mais la personne qui se présente pour l'emploi n'est pas celle qu'il attendait. Une vieille femme, aux doigts tellement courbés qu'il doute de ses aptitudes au travail, lui propose son aide pour un salaire dérisoire. Il ne le sait pas encore, mais vient d'entrer dans sa boutique la femme qui va changer sa vie.

Bien loin d'être une simple histoire d'amitié ou de renaissance, ce petit roman qui se lit d'une seule traite aborde des questions complexes, notamment en se concentrant sur un pan de la culture et de l'histoire japonaises dont j'ignorais tout. C'est un roman qui suit le rythme de la floraison des cerisiers, distillant ses réflexions sur le monde au fil des saisons. Sentarô va trouver en Tokue, cette vieille femme qu'il aurait pourtant fuie en temps normal, le déclencheur vers une autre façon de voir les choses, vers une autre manière de vivre. En la voyant observer les haricots rouges dans l'eau, Il va apprendre à regarder le monde, à aller au-delà de ce que nos yeux limités voient, à ressentir les choses. Il va apprendre à découvrir les autres en plongeant dans les profondeurs de ce qu'ils sont.

Il y a des romans qui marquent, des romans dont on se souvient encore des année plus tard. Je sais que « Les délices de Tokyo » sera de ceux-ci, j'en suis sûre. J'ai vraiment adoré.

La chronique du Chat du Cheshire, c'est ici.

La chronique de Misspendergast (l'Escapade Littéraire), c'est ici.

39 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas mais tu m'as bien donné envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un très joli récit!

      Supprimer
  2. c'est intéressant de pouvoir en apprendre plus sur la culture japonaise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, sur ce point, c'est un roman très original, qui aborde un pan dont je n'avais jamais entendu parler encore.

      Supprimer
  3. Coucou
    Ah ceci a l'air d'être très doux à lire et je crois que j'ai besoin de douceur suite à la lecture terminée hier plutôt sanglante lol bonne semaine Céline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lecture sanglante? C'est bien de temps en temps! (sauf si on fait des cauchemars après!)

      Supprimer
  4. Ohhh ta chronique me donne vraiment envie de découvrir ce roman! Ça m'intrigue!

    RépondreSupprimer
  5. Un gros coup de coeur ! Vraiment une pépite :)
    (Merci pour le partage de chronique !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens encore de ta chronique, c'est d'ailleurs à cause d'elle, et donc de toi, qu'il a intégré ma PAL!

      Supprimer
    2. Ah ah, victoire pour moi, tu es FAIIIIIIBLE !

      Supprimer
    3. Mais pas du tout... Ce roman a sauté dans ma PAL, comme ça... Pouf, et hop, il était dedans!

      Supprimer
  6. Ce n'est pas le livre qui me tente le plus parce que je ne suis pas fan de la culture japonaise mais je dois avouer que ce livre semble tout de même pas mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment bien, mais si tu n'aimes pas la littérature asiatique, passe ton tour...

      Supprimer
  7. Ce que tu dis de ce livre me plait beaucoup, je note ;)

    RépondreSupprimer
  8. Une belle chronique qui me donne envie de découvrir ce roman :)

    RépondreSupprimer
  9. Très poétique... Le genre de roman que j'aime tout particulièrement. A lire de toute urgence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui! A lire! (et tu sais qu'il est dans ma bibliothèque, au cas où tu serais en rupture de stock livresque... même si ta table de nuit semble hurler le contraire! lol)

      Supprimer
  10. Et de trois !!! Ta chronique est la troisième à me donner envie de me jeter littéralement dans les pages de ce roman !!! Vous êtes bien trop fortes pour moi les filles, je m'avoue vaincue :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut céder à la tentation de ce roman! Le Chat et Misspendergast ont très bon goût!

      Supprimer
    2. Bah évidemment on a bon goût, NOUS, qu'est-ce que tu crois ?!

      Supprimer
  11. Je ne connaissais pas, mais tu me donnes vraiment envie de devoir rien ce livre ! 😍

    RépondreSupprimer
  12. ça a l'air d'être un très beau roman et la culture japonaise est tellement fascinante.
    Je profite de ce commentaire pour te dire que je t'ai tagué au Liebster award si le cœur t'en dit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci beaucoup! Je suis touchée! Je vais vite faire un tour sur ton blog!

      Supprimer
  13. Malgré ton avis je ne pense pas lire ce roman, je ne suis pas vraiment attirée et je pense qu'il trainerait dans ma PAL ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors passe ton tour! Il y a plein d'autres lectures!

      Supprimer
  14. Un titre que j'avais noté, et puis que j'avais un peu oublié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment un roman dont je vais me souvenir pendant longtemps.

      Supprimer
  15. Je n'aurais probablement jamais entendu parler de ce livre si je n'avais pas lu ta chronique, ça m'a l'air très intéressant !

    RépondreSupprimer
  16. Ah ce livre je l'ai vu souvent passer et je suis certaine que je l'adorerais, en fait je n'attends que l'occasion de me l'acheter et le lire!
    Merci de nous rappeler à quel point il est génial!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dès que tu en auras l'occasion, n'hésite pas à le lire, je suis sûre qu'il te plaira.

      Supprimer
  17. Aaaaaaah tu me donnes encore une fois, parmi tant d'autres, envie de lire ce roman!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un roman superbe, une lecture dont je vais me souvenir pendant très longtemps...

      Supprimer
  18. Oh ma libraire m'en a parlé, il a l'air chouette !! Je vais sans doute essayer de me le procurer alors.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas, c'est une lecture très touchante...

      Supprimer